Autres
AideEnLigne
CahierDeBrouillon
Présentation
Administration

MesLectures
[Journal d'Ophelia]
[Blog Larnac]
[Traitement texte en ligne]
[Kim Khal]

Informations
[Rue 89]
[Tele libre]

DNS etc
[Robtex]
Logins
Votre ID: 111
Nom:
Login utilisateur
Mot de passe éditeur

Boliviana


Grand Raid Humanitaire et Sportif avec Les PTites Louves


Mise à jour du Samedi 13 novembre : Allez voir le Jour 5, puis 6 et puis 7 !!

Jour 1

Des photos toutes fraiches de nos sportives .... qui se reposent en ce moment en Bolivie... Voici quelques images des louvettes a l'aeroport. Un long trajet en avion 1-par dessus l'Atlantique, 2-un changement a Miami en Floride fete dignement 3-direction la cordillere des andes

2004-11-08 14:47:37 --Cmic and Sylvette

Jour 2

Petit Dej dans notre petit hotel... 5 etoiles seulement... un buffet a volonte avec de superbes salades de fruits, des gateaux en pagaille, des cereales a gogo et un fameux melange sale/sucre. un regal... Degustation dans la rue de mate de coca qui favorise l'acclimatation. on reconnait, de droite à gauche, Aurore, Stéphanie, Anne-marie, Sylvie.

2004-11-09 13:08:54 --Cmic and Sylvette


Ballade dans les rues de La Paz, la capitale la plus haute du monde mais egalement la plus polluée. Lorsque nous sommes arrivées, nous avons été impressionnées par l'étendue de la ville confinée dans une cuvette à la geologie très particulière. Plus tard, lorsque le brouillard s' est levé, nous avons été émerveillées par l'Illimani, un des plus de 6000 qui domine La Paz.


Rencontre avec les boliviens, tout de couleurs vêtus, au visage mat et buriné par le climat, dans les rues de La Paz.

Jour 3

Descente de La Cuimbre a Coroico, route la plus dangereuse du monde, suffit de regarder dans le vallon pour voir les camions qui sont tombés dans le ravin. Doute d'arriver à La Cuimbre, meteo de folie au sommet du col a plus de 4600 m, piste en terre et embouteillages, une crevaison, microbus pour remonter. Mais heureusement, pause kit-e-kat en remontant...

Jour 4

Ballade sur le site inca de Tiwanaku. Une aventure particuliere sous un ciel magnifique.

Bon alors voila, on pensait avoir vécu l'aventure hier mais en fait... on ne se doutait même pas de ce qui allait nous arriver aujourd'hui!...

Tout commenca ce matin au réveil lorsque j'appris qu'Anne-Marie avait encore fait des siennes dans la nuit. Déja hier, elle avait attendu qu'on soit au feu rouge à La Paz pour se casser la figure et se deplacer 2 cotes alors qu'elle avait survécu à la route de la mort, et la cette nuit, elle s'est permis de nous faire carrément un malaise! Bon, rien de grave dû a l'altitude mais surtout a la douleur aux cotes. enfin...

Nous étions donc dans notre premier "bas", auquel il fallait rajouter au petit-déj un craquage de Steph épuisée qui n'avait pas dormi et une humeur fracassante de Sylvie. On rattrapait alors la mise en attaquant notre premier "haut", une longue interview de l'équipe pour le compte d'un magazine bolivien.

En milieu de matinée, on partait précipitamment et a l'arrache pour le site inca de Tiwanaku. Et c'est la que l'aventure redémarrait! Il a en effet fallu qu'on choisisse au hasard pile poil le jour de la course internationale cycliste La Paz-Copacabana! C'est alors le début d'un "pushing the limits" dans le mini-bus qui démarrait pour rejoindre notre destination! On a alors encore fait des tests pour vous, celui du TTT, comprendre "Taxi Tout Terrain". Brinqueballées dans les champs en bord de route, arretées par la police qui confisque le permis de notre chauffeur, parties alors pour traverser 40 kms d'Altiplano a pied, puis enfin rattrapées par le taxi pour amorcer une traversée de la montagne d'anthologie, nous parvenons quand même à destination en milieu d'apres-midi non sans être passées au cours de l'aventure par la consolidation à la main de notre piste défoncée, l'épreuve de la poussée de bus a 4200 mètres, et le rallye de la peur à pres de 100 km/h sur une piste a 4x4...!

Tout ca nous ayant epuisées, on terminait au troquet du coin pour se taper un bon lama, puis on amorcait une nouvelle séance de marchandage féroce avec les commercants du patelin pour nos petits souvenirs.

En fin d'apres-midi, on pensait reprendre notre petit bus avec l'équipe d'Eurocopter qui nous avait rejointes mais ni le leur, ni le nôtre, n'arrivaient a l'heure prévue. Nouveau "bas" qui nous conduisait a partir a pied rejoindre la grande route alors que le jour déclinait dans ce cadre fantastique ou nous semblions si loin du monde...

On a une fois de plus douté de pouvoir rentrer à la douche, et on en rigole encore maintenant en s'imaginant fusionner tous les 10 à pres de 4000 mètres d'altitude sous nos couvertures en alpaga...!

Rien de tout ça, on a fini par choper un micro-bus qui nous a ramenés dans une ambiance de folie, a 20 pour 11 places, presque accrochés a la galerie, baignant dans une odeur de vieux lama mouillé mais avec une atmosphere très bolivienne ou les échanges avec les andins furent vraiment passionnants!

Enfin, on remet ça demain, ça devrait être moins l'aventure car on a à peu près prévu notre programme : on part franchir les 5000 metres!

Pour finir sur l'ambiance, on est maintenant vraiment dans le coup et on réalise totalement le dépaysement. Ce soir, on s'est encore offert un resto : allez, on s'est gavées a 3, Mate compris, pour 10 francs!

Hasta luego!

Jour 5

Ascension d'une collinette a plus de 5200m face au majestueux Chacaltaya. Un emerveillement tout au long du cheminement -voiture- jusqu a la station la plus haute du monde. Cette station a fonctionne avec un moteur de 2CV et un cable d'acier. Un bidouillage !

On l'avait dit, on l'a fait, et en plus ce fut presque aussi simple qu'on l'imaginait, aujourd'hui nous sommes montées en altitude! Bon ok ce matin à l'heure du rencart on a encore cru qu'on n'allait pas partir tant il a encore fallu negocier les prix mais finalement, ce fut ok.

Donc, on est encore parties tres heureuses en direction des montagnes, Chacaltaya en l'occurence, sous un magnifique soleil. On traverse tout La Paz, El Alto, et on se dit que pas besoin de chercher les marchés a La Paz, La Paz EST un marché! Une fois tout ça traversé, on monte, on monte... on monte... et on monte encore! On passe les 4000 mètres, classique! Puis les 4800, ouaouhhh, même pas fatiguées dans le micro-bus! Et enfin.... hein? qu'est-ce qu'on passe? ... les 5000

Nouveaux hurlements de la meute dans le micro-bus, on est dans un paysage minéral ou nous passons des lacs aux couleurs changeantes, en avant-plan de sommets majestueux à plus de 6000m, tout ça au milieu de lamas qui nous font vraiment penser a Tintin au Temple du Soleil...!

Nous parvenons au bout de la route à la station de ski la plus haute du monde (de toutes façons ici tout est labellisé "le plus haut du monde", même les champs de patates!). Nous partons alors à pied gravir la dernière arrête. Tout autour est féerique. C'est vraiment magique et, l'altitude aidant, c'est avec une grande émotion que nous parvenons toutes les 4 à 5300 mètres!

On a la pêche, mais je vous garantis que la montée à cette altitude fait vraiment un sacré effet! Séance photos, nouvelle répétition de notre chanson, on s'offre un Mate chaud assises dans les rochers, et on redescend. Plus d'une heure a plus de 5000m, le pur bonheur!

Ce moment fort de notre journée est si bien resumé par Anne-Marie que je vous en confie les impressions : "c'est tous les jours de plus en plus fort!'

Cet apres-midi, plein de petits préparatifs à peaufiner avant de retrouver Anne, notre cinquième qui est enfin arrivée, puis de rallier le briefing d'accueil des concurrents. On a decouvert toutes les équipes et il semble qu'il y ait parmi nous de bons fêtards!! Quant a nous, on a enfin chante notre chanson! Apparemment, on a eu un grand succès!

Allez, tout est en vidéo, promis, on vous passera ça!

Jour 6

Verif du matos, dejeuner sur l'herbe de la propriété de l'ambassadrice de France en Bolivie. Nettoyage des vélos. Et interview en direct sur la télé bolivienne.

Jour 7

Presentation du film Boliviana 2003 et presentation des projets humanitaires.

Atelier de cordes

Embassade de France ??


Attention : Le site officiel des Petites Louves, http://lesptiteslouves.free.fr est maintenant réparé. Goodbye pirates....